samedi 11 septembre 2010

Choisir ses chaussures pour la course à pied

Je vais essayer de faire une nouvelle catégorie de  messages : les "Spécial noob". Ces messages sont plutôt destinés au débutant en course à pied. A travers mon expérience de noob et les difficultés / erreurs que j'ai rencontrées / faites. J'essaierais de vous fournir des éléments de réflexions sur différentes facettes de la pratique "cap".


Aujourd'hui, commençons par le commencement : la paire de running (pour faire "in"). Sinon vu que je ne suis pas tant bobo que çà, j'appelle çà une paire de chaussures .


Comment choisir ses chaussures "Course à pied" ?


Vaste programme...
Il suffit de regarder l'image au dessus pour saisir l'ampleur du problème... Et comme souvent avec la course à pied et le web, ce n'est pas trouver l'information qui est compliqué, c'est d'arriver à la trier.

Alors pour réussir à faire la part des choses aux niveaux des chaussures entre les intérêts commerciaux, les fanatiques : "Nike c'est mieux qu'Adidas" polémique classique du genre "mac c'est mieux que pc" ou "c'est l'éléphant le plus fort, pas le rhinocéros", les informations contradictoires et j'en passe. C'est vraiment la jungle.

Le but de ce billet n'est pas de vous donner une Xième comparatif plus ou moins technique mais de simplement vous donner une méthode (parmi d'autres) pour trouver "chaussure à votre pied".


Alors, comment simplifier le problème ?

Partons de la base :
1. il faut de bonnes chaussures : désolé, mais ce n'est pas en sortant du placard vos vieilles baskets de tennis que vous vous mettrez dans de bonnes conditions pour courir et éviter les blessures...

2. qui doivent être adaptés à votre morphologie (poids) et à votre foulée. Je ne vais surtout pas rentrer dans le détail. Mais il faut savoir que la population se divise en trois groupes, classés en fonction de leur style de foulée : pronateur, supinateur, universel. Si vous toussez c'est normal, j'ai fait pareil .

Toujours dans une souci de simplification, retenez que :
a. vous avez un type de foulée.
b. vous devez acheter des chaussures adaptées à votre foulée.

Là où çà ce complique c'est comment faire pour respecter le point a et b ?

Personnellement, je me suis fait refiler une chaussure universelle alors que je suis pronateur, je m'étais pourtant rendu dans un magasin spécialisé... Ce qui a très probablement créé ma tendinite au genou, complètement disparue depuis que je porte des chaussures pour pronateur.

La solution que j'ai trouvé : aller dans une boutique (si possible qu'on vous a conseillé, qui a bonne réputation, qui n'est pas trop élitiste...) qui pratique l'analyse dynamique de la foulée.
Pareil, je ne rentre pas dans les détails physiologiques et puis j'en serais bien incapable, mais manifestement, il n'existe RIEN de plus fiable que ce type d'analyse.

Par contre, vous serez obliger à un moment ou à un autre de faire confiance à un tiers. Si vous allez en boutique, tachez de vous renseigner "à fond" (forums, site web de la boutique, etc.) avant de vous mettre dans les mains d'un spécialiste.

La plaquette publicitaire de l'analyse de votre foulée des magasins endurance shop.
 Comment fonctionne l'analyse dynamique de la foulée ?
1. on vous demande de mettre vos chaussures actuelles, si vous en avez.
2. on vous place sur un tapis de course (je n'en avais jamais fait avant :p on s'adapte très vite)
3. placée derrière le tapis, une caméra filme votre cheville pendant que vous courez
4. à l'aide d'un logiciel et d'une analyse visuelle de votre cheville, on définit votre foulée
5. on vous conseille une chaussure adaptée à votre foulée
6. on vous filme une deuxième fois avec la chaussure et on regarde si la chaussure corrige votre foulée
7. vous connaissez maintenant votre type de foulée.

Ce genre d'analyse est soit gratuite si vous achetez une paire, soit payante. Cela me semble vraiment important à réaliser pour tout débutant afin de diminuer les risques de blessures. Surtout qu'une fois que vous connaissez votre foulée, c'est bon, pas besoin de la refaire 50x. Je rajouterais que certains podologues, peut être intrinsèquement plus objectif qu'un vendeur, réalisent cette analyse dynamique.

Le prix d'une chaussure de course à pied ?
Oui c'est cher, on peut facilement mettre de 100 à 150€ dans une paire de chaussure. Par exemple, j'utilise des Asics Kayano 16 dont le prix de vente sans réduction est de 150€... gloups. Sachant que ces chaussures s'usent... Cela peut faire un budget conséquent.

La clef est simple à trouver : les soldes et la prévision.
Je n'ai acheté qu'une fois une paire de chaussure "plein pot", justement au moment de définir ma foulée. Après j'ai toujours attendu les soldes, en achetant en avance si nécessaire. Du coup, mes kayano ne m'ont couté "que" 99€. Maintenant cela reste une somme, mais disons que c'est quasiment la seule dépense obligatoire pour la course à pied et que c'est très important pour éviter des blessures... évitables .

Concernant les chaussures "low cost" genre gamme Decatlhon Kalenji, je n'ai pas la compétence pour juger de leur qualité. Personnellement, je n'ai pas voulu prendre le risque, après...

Quelques Remarques / Tips :
- Utilisez deux paires de chaussures en alternance : l'amorti d'une chaussure se dégrade avec le temps, et la dégradation dépend de si nombreux facteurs (qualité de la chaussures, morphologie, modèle d'une marque à l'autre, génération d'un même modèle de chaussure, etc) que c'est difficile de connaitre la durée de vie d'une chaussure.
La duré moyenne qu'on trouve un peu partout est environ 1000Km MAIS on trouve de tout entre 600km et 2000Km voir plus... impossible de faire le tris.
La solution est d'utiliser alternativement une 2e paire de chaussure à partir de la "mi-vie théorique" (500km environ) de la première, cela augmentera la durée de vie de la chaussure en les laissant "reposer". Et cela vous donnera un point de comparaison entre l'amorti d'une chaussure neuve et l'ancienne.

- la marque ? mouais, j'aurais tendance à penser "blanc bonnet et bonnet blanc" même si je me suis bêtement attaché à mes Asics. A prix égal, j'ai la naïveté de penser que toutes les marques se valent plus ou moins. Il existe évidement des différences mais il est difficile de faire la part des choses...

- entretien des chaussures : évitez la machine à laver. Prévoyez plutôt un nettoyage à la main avec une brosse et de l'eau tiède. J'utilise aussi une vieille brosse à dent pour nettoyer les "recoins". Pensez à enlever la semelle intérieure avant le début du nettoyage. Pour le séchage, il faut les laisser sécher à température ambiante, loin d'une source de chaleur. Éventuellement, en mettant du journal à l'intérieur pour absorber l'humidité.

- le cas Décathlon (ou autres enseignes sportives 'généralistes') : acheter dans ces enseignes est surement très intéressant lorsque vous connaissez votre foulée et le modèle que vous voulez acheter (en soldes !). Par contre, pour définir votre foulée, il me semble que rien n'est mieux que les conseils d'un BON vendeur dans une BONNE boutique spécialisée. Ensuite, c'est une question de choix personnel.

- Il existe un courant de pensée qui estiment que les chaussures modernes avec beaucoup d'amorti ne sont pas réellement adapté à notre anatomie (voir ici).
Ces personnes prônent soit la course à pied pieds nus soit quasi pieds nus avec les vibram five fingers (site du fabricant) par exemple (ici la version française). Voir mon article complet sur la course à pied pieds nus.

D'ailleurs en consultant ce site aujourd'hui le fabricant prévient de faire attention aux contrefaçons et donc de bien acheter le produit dans un site listé par eux. Le succès à l'air au rendez-vous.


Je serais assez honnête avec vous pour dire que cela m'intrigue, voir me tente. Ceci dit pour bénéficier de cette "course naturelle", il faudra passer à la caisse et payer de 110€ environ (exemple avec un site commercial en ligne : commepiedsnus.com).
Sinon il est conseillé d'essayer la chaussure, heu non, le truc là ;) avant de l'acheter. Le choix de la pointure n'a pas l'air si évident que cela (voir les conseils du fabricant pour choisir sa pointure).
Edit 25/09/10 : deux articles publiés ici à lire sur cette tendance : Courir pieds nus et le guide des chaussures minimalistes.

Voilà, c'est tout pour ce billet, prochain article "spécial noob", le matériel complémentaire pour le coureur geek.
Partager

3 commentaires:

Girith a dit…

Edit : ajouts de quelques éléments, corrections diverses par ci par là

Anonyme a dit…

une description honnête et fidèle de "par où" on passe avant de se faire sa propre idée !! bien vu !
run4fun

Girith a dit…

Edit : ajouts de quelques éléments, corrections diverses par ci par là

Enregistrer un commentaire

Messages plus récents Messages plus anciens Accueil
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...